Au cœur du cadre au rayonnement corallien, l’image se singularise. Le visage de l’humain se fond dans un élément mouvant surgi d’une nature onirique.